Guinée : Le PEDN sollicite une nouvelle CENI

Conakry, 08 mars (AGP)- Le Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) de l’ancien premier ministre guinéen, Lansana Kouyaté sollicite une nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à la place de celle qui vient d’organiser les élections communales dans le pays, et se dit favorable à la reprise de ces élections dans un bref délai, rapporte l’AGP.

Du moins c’est ce qui ressort de la conférence animée, mercredi, 07 mars 2018, à la Maison de la presse à Coléah dans la commune de Matam, par le porte-parole du parti, François Faya Bourouno, chargé de Communication.

A l’occasion, ce porte-parole du PEDN a refusé en bloc tout passage de son parti devant la CENI pour quelconque justification sur les résultats des communales du 04 février dernier, déjà rejetés par son parti.

Abordant la crise qui secoue le secteur de l’Education, le conférencier dit soutenir toutes les revendications des enseignants, et a donné raison au Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG).

«Je condamne la mauvaise foi du gouvernement qui a toutes les possibilités de payer les 30% restant, pour aider les enfants des pauvres à aller à l’école. L’utilisation abusive du denier public par les cadres des différentes régies financières doit s’arrêter immédiatement, pour faire face aux besoins des enseignants», a martelé le chargé de Communication du PEDN.

Pour matérialiser la cote de popularité du PEDN en République de Guinée et ailleurs, François Faya Bourouno a annoncé la bonne nouvelle, celle de «l’adhésion de son parti à l’Organisation de l’International Centriste».

A la question de perte de fief en Haute Guinée, le porte-parole du PEDN a répondu, que son parti, loin d’être régionaliste, a eu plus de sièges ailleurs qu’en Haute Guinée lors des dernières élections.

AGP/08/03/018 MYS/ST

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*