Conakry a enregistré une autre journée trés mouvmentée

Dans la matinée de ce Mardi , la sécurité est renforcée aux abords du palais présidentiel. À Sékhoutoureyah il y avait une cinquantaine de véhicules de gendarmes et les issues sont bouclées.

Des manifestations très violentes éclatent à la Cité Enco5 Lambanyi Kaporo Coza Koloma Kipé Nongo et Sonfonia dans la commune de Ratoma. Au même moment des incidents entre forces de l’ordre et manifestants éclatent à Sangoyah Dapomba et Lansanaya dans la commune de Matoto. Partout , les manifestants disent avoir peur d’une année blanche. Lundi c’est à Kaloum le centre administratif du pays que les protestations les plus significatives ont été enregistrées.

Le marché Madina principal poumon économique du pays était fermé. Certaines banques situées en banlieue de la capitale fermées. Dans les principales artères il ne y avait quasiment pas de véhicules.

Le syndicat des enseignants maintient le mot d’ordre de grève déclenchée le 12 Février dernier.

Dos au mur , le gouvernement fait savoir qu’il est dans l’incapacité de satisfaire immédiatement les syndicalistes.

Yayé Barry

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*