Kidnapping d’Elhadj Doura : de qui se moque la justice guinéenne ?( Depecheguinee.com)

Le dossier du kidnapping du richissime homme d’affaire  guinéen El hadji Abdourahamane  Diallo ‘’ Doura’’ depuis le 5 décembre dernier, était donc mis aux oubliettes par  nos services de sécurité ou  juridictionnels ? Cette question reste en débat au pays. Car,  il y a  plus d’un mois que  la présentation a été faite à la presse des soi-disant complices des ravisseurs. Depuis, ni les enquêteurs, encore moins le procureur en charge du dossier n’ont  articulé mot concernant la disparition de l’opérateur économique. Ce n’est qu’après la publication de l’article depecheguinée.com intitulé  « Kidnappé il y a 122 jours, El hadji Doura toujours introuvable, la police guinéenne montre ses limites ! »  Que la justice guinéenne s’est enfin réveillée. Résultat : essayer de manière succincte à faire croire à l’opinion nationale qu’elle ne croise pas les bras.

Sauf que le mandat d’arrêt publié par cette justice contre ces ravisseurs, n’a été signé qu’au 6 avril 2018, soit quelques jours après la publication de notre article. Toute porte à croire qu’aucun moyen n’a été utilisé par cette justice pour traquer ces ravisseurs-récidivistes.  Qui avaient  été  arrêtés pour d’autres infractions, puis condamnés à des lourdes peines, avant d’être libérés par certains magistrats véreux.  Moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes.

Les questions qu’on doit se poser c’est de savoir : pourquoi, c’est maintenant que la justice  émet les mandats d’arrêts, alors qu’elle connaissait les présumés auteurs depuis la semaine de l’enlèvement?

Pourquoi  c’est maintenant que la presse rentre en possession des mandats d’arrêts signés il y a quatre jours, alors que, selon des sources bien informées,   les ravisseurs ne sont plus sur le territoire guinéen?

De qui se moque alors  la justice guinéenne ?

Source: depecheguinee.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*