Le cote de popularité de Kassory commence à grimper

Le tout nouveau premier ministre marque des points. quelques semaines avant sa nomination il avait promis de mener une lutte farouche contre la corruption et le détournement des deniers publics. Kassory a commencé par toucher cette corruption au coeur du pouvoir. Les deux premières victimes: un allié du Rpg Paul Moussa Diawara de la direction juteuse de l’Office Guinéenne de publicité et un membre du bureau politique du Rpg qui dirigeait l’Office Guinéenne des chargeurs. Des trous de plus de 70 milliards de fg ont été décelés. L’agent judiciaire de l’État est chargé de les poursuivre.

Kassory a pris du courage et est en train de réussir là où ses prédécesseurs ont échoué. La moralisation des finances publiques pourrait être son crédo.

Mais pour l’opinion publique Kassory ne doit pas s’arrêter là. Il devrait voir ce qui s’est passé dans d’autres comme celle des impôts de l’ANAIM de la Sogeac du port d’EDG de la SEG entre autres.

Bien s’affaiblit par Alpha Condé à travers le choix des ministres, Kassory semble sortir la tête de l’eau. Des dizaines de millions de dollars sont détournés au nez et à la barbe des décideurs. Des bandits à col blanc qui bénéficiaient de la protection du chef de l’État. Alpha Condé est quelqu’un qui pendant huit ans de gouvernance n’a jamais interrogé un responsable sur sa gestion. La seule fois qu’il a été interpellé sur le détournement par un acteur de la société civile, sa réponse avait choqué l’opinion.

Kassory Fofana n’est pas venu pour s’amuser. Mais il devra s’attendre à la réplique de ces bandits qui refuseront à coup sûr d’être effacés

L’opinion semble lui accorder une seconde chance , lui qui avait cité à la tord ou à raison dans des rapports comme ceux de Hervé Vincent Bangoura.

Yayé Barry

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*