Accueil » Politique » Appel à la haine: Bantama Sow toujours en liberté

Appel à la haine: Bantama Sow toujours en liberté

Sanoussi Bantama Sow

Après la condamnation d’Ibrahima Sory Camara , militant de l’Ufdg , la justice tente de se donner une virginité comme quoi elle n’est pas sélective. C’est ainsi qu’elle décide de juger 6 militants du Rpg et un de l’Ufdg pour des appels à la haine à l’ ethnocentrisme et à la division. Des propos qui incitent à la violence.

Ce que je vous dis là, suivez ça. Si on vous provoque, ripostez ! Cassez-leur la gueule (…) N’écoutez pas les vieux fainéants (…) Traitez chacun selon son comportement. Vous aussi levez-vous ! Dites au Gouvernement de prendre ses responsabilités. S’il refuse, ripostez avait-il affirmé

C’est une structure de la société civile Guinéenne appelé ”balai citoyen” qui les poursuit. Mais les gros poissons ne sont toujours pas inquiétés. En tête Bantama Sow. Le ministre de la jeunesse après les élections communales se rend à Marela dans la préfecture de Faranah. Devant plusieurs personnes , Bantama Sow appelle les militants du Rpg à se venger. Il a tenu d’autres propos graves contre la paix , la cohésion et l’unité entre les Guinéens. Quelques jours après , ces propos ont créé un tollé chez les Guinéens. Le ministre de l’unité Nationale tente un procès en justice. Aujourd’hui le dossier semble avoir été oublié. Pour une question de crédibilité et d’efficacité , le ” Balais Citoyen ” devrait s’intéresser à ce cas. Bantama Sow est toujours ministre. Il n’a pas été entendu bien qu’il ne y ait pas encore une haute cour de justice.

Bantama Sow est un ministre puissant. On dit qu’il est même” les oreilles d’Alpha Condé ”.

Doura

 

À propos L'Equipe de la Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*