Accueil » Politique » COMITE DE SUIVI DE L’ACCORD POLITIQUE : L’AUDIT DU FICHIER ET LE CONTENTIEUX ELECTORAL AU MENU DE LA 21EME SESSION

COMITE DE SUIVI DE L’ACCORD POLITIQUE : L’AUDIT DU FICHIER ET LE CONTENTIEUX ELECTORAL AU MENU DE LA 21EME SESSION

La 21ème session du comité de suivi de la mise en œuvre de l’accord politique du 12 octobre 2016 s’est tenue ce lundi 16 avril 2018, dans la salle de conférence du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. C’était sous la direction de son président, le général Bouréma Condé, par ailleurs chef dudit département.

 

Ont pris part à cette session : des représentants de la Mouvance, de l’Opposition républicaine, de l’Alliance républicaine (UFR et ses alliés), de la Société civile, de la CENI, de la Communauté internationale et des membres des commissions techniques. Au menu, il y avait l’audit du fichier électoral et le contentieux électoral.

 

L’honneur est revenu au Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le général Bouréma Condé, par ailleurs président du comité de suivi de l’accord politique, de faire la synthèse des réclamations faites par l’UFDG, le Bloc libéral, l’UFR, la liste indépendante de Boffa et le RPG Arc-en-ciel. Il a par ailleurs insisté sur la nécessité d’aller à des négociations entre les différentes parties plaignantes, tout en rappelant qu’à certains niveaux, le travail devra se faire de façon restreinte, car ce sont des négociations entre formations politiques. Le ministre Bouréma Condé a humblement demandé aux protagonistes de cette crise politique de placer la Guinée au-dessus de tous les calculs et intérêts politiciens. « Personne n’est gagnant dans les troubles. Tout le monde est gagnant quand il y a la paix. J’ai l’espoir que nous trouverons la solution », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « Notre pays, la Guinée, est au-dessus des partis politiques. Et c’est ce pays-là que nous devons sauvegarder et protéger »

.
La question relative à l’audit du fichier électoral a été également abordée au cours de cette 21ème session du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016. Une session qui s’est tenue dans une atmosphère bon enfant.

 

Suite à des échanges fructueux et dépassionnés entre les participants, il a été décidé de mettre en place une commission restreinte pour approfondir la réflexion sur les voies et moyens permettant de sortir la Guinée de cette impasse politique. Une commission qui sera composée de cadres désignés par la société civile et les partis ayant fait des réclamations par rapport aux dernières élections communales.

 

L’honorable Deen Touré de l’UFR , l’honorable Amadou Damaro Camara de la Majorité présidentielle et l’honorable Mamadou Cellou Baldé de l’Opposition républicaine ont, dans leurs interventions respectives, rassuré les membres du comité de suivi de l’accord politique et le peuple de Guinée tout entier quant à leur engagement patriotique et leur disponibilité à trouver une solution définitive à cette crise politique. Pour ce faire, il va falloir cependant retourner aux QG des partis politiques concernés pour des consultations et des débats.

 

Au nom du chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé et de son Premier ministre Mamady Youla, le ministre Bouréma Condé a remercié tous les participants à cette session : les partenaires techniques et financiers ; les représentants des institutions internationales accréditées en Guinée ; la société civile ; l’Opposition républicaine ; la Mouvance et les partis alliés à l’UFR de Monsieur Sidya Touré.

 

Service Communication du MATD

 

À propos L'Equipe de la Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*