Accueil » Région » L’heure de Vérité à donné ( tribune)

L’heure de Vérité à donné ( tribune)

Amadou Diouldé Diallo Journaliste et historien, s’est réveillé comme tous les jours à l’aube, pour faire sa prière du soubh.
Mais face aux accusations délibérées de personnes sans morale au service de Antonio Souaré et pilotées par Abdoulaye Condé,et surtout pour sa paix intérieure,il a posé sa main sur le CORAN pour demander à DIEU deux choses: la première,le punir jusqu’en enfer s’il était de mèche avec super v dans la campagne de discrédit contre Antonio Souaré.
deuxième chose:punir sévèrement aussi ses accusateurs.
Amadou Diouldé  Diallo est prêt à se soumettre au même exercice partout et à tout moment.
cela dit le comité de défense du célèbre journaliste et historien,dont je suis le porte parole,répondra désormais à toute attaque physique,morale ou médiatique de cette icône de la presse nationale africaine et internationale.
Deux fois directeur du département médias de la fgf sous Dr Baba Sakho avec qui il se rendit jusque dans son village natal de maara ( kissidougou ),et Bruno Bangoura qui lui a rendu une visite d’amitié hier soir,une quinzaine d’années dans la commission médias de la CAF ,vice président de l’AIPS Afrique depuis 2004,tout cela bien en dehors de Antonio Souaré ,il n’est de secret pour personne que Amadou Diouldé Diallo avait refusé sa nomination par l’enfant de wondima ,et quand il accepta sous la pression d’amis, il avait démissionné 2 fois de suite.
Comment peut il alors regretter sa séparation avec Antonio Souaré dont la venue même à la tête de la feguifoot , relève d’une haute trahison.
En  fait Amadou Diouldé Diallo gaucher surtout surdoué,avait très tôt compris que sa nomination pour gérer les médias,était un montage d’abord de Antonio Souaré ,qui pour assouvir ses ambitions démesurées, avait besoin de lui,ensuite Abdoulaye Condé un conseiller qui ne s’assume jamais dans la défense de son patron. Se contentant de faire faire le sale boulot par d’autres,comme cette émission des grandes gueules,pour défendre Antonio Souaré qui venait de perdre le juteux marché des passeports.
Le seul souci de Abdoulaye Condé c’est l’argent de Antonio Souaré et les privilèges des voyages et la descente dans des hôtels de luxe,alcool à table et femmes satiété dans plusieurs villes d’Afrique et d’Europe. Car le conseiller médias de antonio en raffole envoyant sur le dos de Antonio Souaré de l’argent à certaines d’entre elles comme celle de bamako(500.000 cfa)que son patron a refusé de faire payer.
Abdoulaye Condé coursier et porteur de bagages de monsieur et madame Souaré , a
des commissions dans toutes les actions à guinée games,gbm,horoya et fgf,et des devises avec koumi et latif les deux cambistes de Antonio Souaré.
Malgré tous ces avantages et privilèges,
Abdoulaye Condé n’a jamais défendu Antonio Souaré se contentant de signer anonyme  et en contact permanent avec super v.
celui à qui le président Sidya Touré à monté le journal “nouvelle tribune”grâce à Sékou Ping-
Pong condé, à  réussi à envouter Antonio Souaré par tous les sortilèges et sacrifices tous les dimanches à son domicile et s’est constitué une cour de journalistes par effraction et véreux comme Debeck.
faux sourire,regard détourné, Abdoulaye Condé est le prototype de l’homme au poignard dans un mouchoir blanc.
Amadou Diouldé Diallo farba? quelle sottise.
Le griot c’est qui déjà,suivez mon regard. Dans cette ville carrefour fourre tout où mixité et promiscuité socio-linguistique aidant, Mamou vous donne une nouvelle virginité,une nouvelle identité.
en attendant de présenter ce Debeck qui ne mérite pas d’être appelé ibrahima sory tant le
prénom est glorieux et majestueux,ainsi que des farbas dans l’histoire du fouta djallon,je vais en revanche de l’attaque répétée des fils de Amadou Diouldé Diallo, parler de tété kaba,la femme de Antonio Souaré et ce qu’elle doit à notre icône.
dalaba 1969:tété kaba y arrive avec son père Aminata Mady Kaba secrétaire fédéral de kankan,fraîchement nommé gouverneur de région. Amadou Diouldé Diallo est au camp de gardes avec son père. Il fait un froid polaire à tel point que diouldé trouve l’astuce de chauffer des pierres enroulées dans du papier,
qu’il distribue tous les matins au petit groupe qui prend le chemin du collège sise au chargeur par un raccourci dans la forêt.
c’est lui qui protège Mme Antonio Souaré peureuse ,devant la découverte des reptiles sur  leur chemin.
c’est encore lui partageant le premier banc avec tété et son frère Nfamory,qui est au chevet de Madame Antonio Souaré. Et bien d’autres choses encore qui ont résisté au temps pour se transformer en amitié dont Diouldé peut se passer sans regret.
Antonio Souaré ta tentative d’assassinat de Amadou Diouldé Diallo samedi dernier a échoué. c’est un témoin gênant de tes dossiers sulfureux que notre comité à décidé de présenter à la face du monde.
à suivre!
                   mohamed camara porte parole du comité de soutien au journaliste et historien
                  amadou diouldé diallo,conakry.
Le contenu de cet article n’engage nullement guinee3.com

À propos L'Equipe de la Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*