Accueil » Société » IMMIGRATION CLANDESTINE, DES JEUNES GUINEENS RETOURNES DE LA LIBYE

IMMIGRATION CLANDESTINE, DES JEUNES GUINEENS RETOURNES DE LA LIBYE

Arrivée de 95 jeunes migrants guinéens retournés de la Libye dont 04 femmes, 15 mineurs et un bébé le mardi 18 septembre 2018 à 22 heures 30 mn à l’aéroport international de gbéssia.

À rappeler que ce 9ème Convoi a été reçu par les représentants des différents départements sectoriels impliqués et les partenaires techniques et financiers notamment, administration du territoire et de la décentralisation, affaires étrangères et de guinéens de l’étranger, sécurité et protection civile, action sociale ainsi que l’Union Européenne (UE), l’OIM, l’UNICEF et autres.

Comme pour souhaiter la bienvenue aux retournés et procéder à une large sensibilisation, les représentants des départements sectoriels et les partenaires se sont relayés tour à tour pour exprimer leur sentiments.

Le directeur national adjoint de l’intégration du ministère des affaires étrangères, monsieur Mamadou Saitrou Barry a précisé ” vous êtes retournés chez vous aujourd’hui grâce aux efforts conjugués du gouvernement guinéen et ses partenaires (l’UE, l’OIM et l’UNICEF). Nous sommes entièrement à votre disposition, car le souhait du gouvernement guinéen était de revoir sain et sauf et de vous voir reprendre les activités dans les meilleures conditions”.

Pour la Directrice nationale de Service d’Actions Humanitaires (SENAH/MATD), madame Delphine Ouendouno “au nom de mon ministre, général Bourema Condé, j’exprime ici mes sentiments de tristesse à la fois de satisfaction.

De tristesse, par ce que c’est douleureux que non seulement quelqu’un fonde tout son espoir sur quelque chose et à l’issue sans succès, mais aussi des traitements inhumains que vous avez reçu au cours de votre séjour en Libye (les séquestrations, la prison, l’exploitation, le trafic humain, la faim …).

Nous disons Dieu merci, nous sommes satisfaits de votre retour saint et sauf au bercail, dans votre pays qui ne vous trahira jamais, bien venue dans votre famille respective. C’est un espoir une fois de plus de pouvoir repartir sur des nouvelles bases, avec le courage on peut avoir du bonheur ici.

Notre soulagement aujourd’hui est par ce qu’on accueil des personnes en bonne santé et Vivantes, plutôt pas des cadavres comme ceux qui sont restés dans la Méditerranée ou dans les déserts”. Elle poursuit son intervention tout en remerciant l’appui nécessaire fourni par les partenaires de la Guinée, non seulement pour le retour de nos compatriotes mais aussi de l’assistance et l’accompagnement qu’ils prévoient pour eux. Surtout que l’UNICEF s’est engagée de prendre en charge l’accompagnement des mineurs, et nous sollicitons l’appui d’autres partenaires à intensifier leurs interventions afin de nous aider à freiner l’immigration clandestine qui ne cesse d’endeuiller des familles en Guinée et en Afrique”.

Le représentant de l’UNICEF, monsieur Marc Rubin se dit satisfait, de fait que ces jeunes migrants guinéens vont désormais retrouver leurs familles respectives, plus de prison, de séquestrations ou de famine. Il a précisé que dans le cadre de partenariat avec OIM, que son institution ne ménagera aucun effort dans l’accompagnement de ces jeunes migrants retournés notamment les mineurs.

Quant au représentant de l’Union Européenne (UE), monsieur Christoph Pelzec s’est adressé aux retournés en ces termes, “je vous souhaite la bienvenue chez vous, sachez que nous les partenaires accompagnons le gouvernement guinéen dans son effort. Nous cherchons à vous accompagner pour permettre votre réintégration sociale et économique et de recommencer une nouvelle vie chez vous afin de réussir dans l’avenir. L’UE est avec l’OIM pour l’accompagnement de ceux qui arrivent et nous venons d’introduire un nouveau programme qu’on appel (Integre) dont l’objectif est de développer l’emploi et l’entreprenariat jeune.

Il continue en ces termes, “il s’agit de créer des possibilités pour vous afin que vous parvenez à réussir chez-vous ici. Le retour n’est pas un échec en soit, cela ne signifie point que vous n’avez pas de chance ici. Chez vous, vous avez votre dignité et vous pouvez avoir la chance pour que de façon régulière d’obtenir et de repartir avec les documents légaux.

Aujourd’hui il y a près de 300 migrants guinéens Vivants sur le sol Nigérien et qui ne détiennent aucun papier légal pour retourner ici. Soyez braves et vous n’avez pas fait d’échec, bienvenue chez vous.

Le porte parole des migrants retournés, monsieur Mohamed Mansaré a au nom de l’ensemble, remercié le gouvernement guinéen et ses partenaires pour tout ce qu’ils ont fait pour eux depuis la Libye jusqu’ici. “Nous sommes très content de revenir au bercail dans les meilleures conditions et de retrouver nos différentes familles.

Le cauchemar est fini, seulement notre regret est que nous avons laissé beaucoup de nos compatriotes et frères guinéens en prison depuis plus de 6 moi. Reconnaissons que notre pays la Guinée est un paradis, et nous allons sensibiliser tous les jeunes du quartier de rester et que le bonheur peut être ici, par ce qu’il y a la paix et la quiétude.

Nous lançons un appel au gouvernement et aux partenaires de nous accompagné, nous avons des projets qui méritent d’être soutenus, car il y a des techniciens, des footballeurs des hommes de différents métiers parmi nous.
Je vous remercie.

Service Communication MATD.

À propos Directeur de Publication

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*