Accueil » Guinee » Une deuxième personne suspecte d’avoir contracté Lassa retrouvée à Kissidougou

Une deuxième personne suspecte d’avoir contracté Lassa retrouvée à Kissidougou

Un homme qui a contracté la maladie de Lassa est décédé à Mamou. Selon les médecins , son décès est lié à ce virus mortel. Depuis l’annonce de ce décès , les responsables de l’agence de la sécurité sanitaire essayent de circonscrire la maladie. C’est ainsi qu’ils ont réussi à mettre en quarantaine une personne contacte qui présentait les signes d’un malade de Lassa. Il se trouve au centre’b épidémiologique de Kissidoudou. La Guinée qui a subi violemment la maladie pensait en finir avec ces maladies à haut risque.

  • La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë d’une durée d’une à quatre semaines qui sévit en Afrique occidentale.
  • Le virus de Lassa se transmet à l’homme par contact avec des aliments ou des articles ménagers contaminés par l’urine ou les excréments de rongeurs.
  • La transmission interhumaine et en laboratoire se produit également, en particulier dans les hôpitaux où les mesures de prévention et de lutte anti-infectieuse laissent à désirer.
  • La fièvre de Lassa est endémique au Bénin, au Ghana, en Guinée, au Libéria, au Mali,en Sierra Leone et au Nigéria, mais elle est sans doute présente aussi dans d’autres pays d’Afrique occidentale.
  • Le taux global de létalité est de 1%. Celui des patients atteints de formes sévères peut atteindre 15% en milieu hospitalier.
  • Des soins de soutien précoces, axés sur la réhydratation et le traitement symptomatique, améliorent les chances de survie.

Yayé Barry

À propos Directeur de Publication

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*