Situation confuse en Ethiopie, Abiy Ahmed prend la parole à la télévision

En Ethiopie, les autorités dénoncent une tentative de coup d’Etat dans la région Amhara, dans le nord du pays. Le Premier ministre Abiy Ahmed a fait une déclaration à la télévision nationale. L’internet est en partie coupé depuis samedi soir. 

Dans la nuit, en uniforme militaire et le visage grave, Abiy Ahmed a déclaré qu’une tentative de coup d’Etat avait été perpétrée à Bahir Dar, la capitale de la région Amhara, située dans le nord du pays.

L’opération a échoué et la situation est sous contrôle, a affirmé le Premier ministre éthiopien. Selon lui, plusieurs officiers ont été visés ainsi que des représentants de la région Amhara, attaqués par certains de leurs collègues alors qu’ils étaient en réunion, a t-il déclaré. Le chef d’état-major, le général Seare Mekonnen, a même été blessé par balles par des mercenaires durant l’opération, mais d’après le porte-parole du Premier ministre, ce serait la direction de la région Amhara et notamment son président Ambachew Mekonnen qui étaient la cible. Plusieurs sources annoncent qu’il aurait été touché. Cet ancien conseiller en infrastructure du chef du gouvernement était en poste depuis le mois de mars seulement.

በአማራ ብሔራዊ ክልላዊ መንግሥት ላይ የተደረገው የመፈንቅለ መንግሥት ሙከራ የሀገሪቱን ሕገ መንግሥት የሚፃረር፣ የክልሉ ሕዝብና መንግሥት ለረጅም ጊዜ የታገሉለትን ሰላምን ለመንጠቅ የተደራጀ በመሆኑ የፌደራል መንግሥት ሙሉ በሙሉ ያወግዘዋል። 1/4  Office of the Prime Minister – Ethiopia (@PMEthiopia) 22 juin 2019

L’ambassade américaine à Addis Abeba a diffusé un communiqué affirmant que des coups de feu ont aussi été entendus dans la capitale éthiopienne. Elle demande à son personnel de rester confiné et d’éviter la foule.

#Ethiopia: The U.S Embassy is aware of reports of gunfire in Addis Ababa. Chief of Mission personnel are advised to shelter in place. https://t.co/ULRfCXIEOdpic.twitter.com/ZiB4UFjHlZ  Travel – State Dept (@TravelGov) 22 juin 2019

Selon plusieurs témoins, les premiers tirs auraient été entendus à Bahir Dar en fin de journée samedi soir. La fusillade qui aurait duré plusieurs heures dans la capitale de la région Amhara.

Depuis samedi soir, internet serait en grande partie coupé dans le pays.

L’Éthiopie connaît régulièrement des violences intercommunautaires. Le Premier ministre Abiy Ahmed, salué dans le monde entier pour ses efforts en faveur de la paix dans la Corne de l’Afrique, et notamment au Soudan, ne trouve pour l’instant pas de solution pour stopper ces cycles d’affrontements dans son propre pays.

► À lire aussi: Un rapport dresse le bilan des violences en pays Oromo et Amhara

Finally, possibilities and constraints of hausarbeit schreiben lassen ghostwriter the music therapy with dementiated people from a self psychological point of view shall be discussed.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*