Nouveau rassemblement en cours ce dimanche sur l’île de Hong Kong

Les manifestants hongkongais restent mobilisés. Un « sit-in » a lieu depuis vendredi à l’aéroport pour sensibiliser les voyageurs, et une marche interdite a été organisée samedi à la frontière avec la Chine continentale. Plusieurs milliers de personnes y ont pris part, essentiellement des jeunes. Ce dimanche 11 août, c’est sur l’île de Hong Kong que cela se passe, à Causeway Bay, Victoria Park.

Hong Kong est une ancienne colonie britannique, et le Victoria Park, du nom de l’ancienne reine du Royaume-Uni, est connu pour accueillir des manifestations. C’est également là que tous les 4 juin a lieu une veillée en mémoire des victimes de la répression de la place Tiananmen à Pékin.

La marche de ce dimanche était censée rejoindre Victoria Harbour, le bras d’eau qui sépare l’île des territoires plus au nord. Mais comme toutes les manifestations, depuis le week-end dernier, elle a été interdite. Les manifestants sont juste autorisés à rester dans le parc Victoria.

Évidemment, pas de quoi les arrêter, vêtus de leur traditionnel t-shirt noir. Les volontaires installés dans une tente rouge ont amené de l’eau – il fait très chaud -, des masques, de quoi soigner les gens. Ils collent sur les piliers des posters marqués « Libérez Hong Kong ».

L’extradition vers la Chine continentale fait toujours aussi peur

Des manifestants expliquent à RFI que le gouvernement fait des conférences de presse, communique, mais qu’il ne répond à aucune de leurs cinq demandes, dont la première concerne toujours l’extradition. Tant qu’il ne répond pas, ils vont continuer, promettent-ils.

Des participants en train de déployer une immense bannière se disent, et c’est le message de la bannière, très contrariés, déçus. À leurs yeux, le projet de loi sur l’extradition – extradition surtout vers la Chine, c’est ce dont ils ont peur -, doit être retiré, et plus seulement suspendu.

«Retirez la loi sur l’extradition», peut-on lire sur cette banderole.RFI / Christophe Paget

Une fois de plus, ce sont des jeunes qui se rassemblent. Mais dès la sortie du métro le plus proche, deux personnes âgées distribuent des tracts. Certains expliquent que la meilleure idée serait d’organiser une nouvelle grève générale, comme celle de lundi dernier.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*