Décés de Roger Bamba en prison: Déclaration de l’UE

Aprés les Etats-Unis à travers leur ambassade à Conakry , c’est au tour de l’Union Européenne de regretter le décés du jeune militant de l’UFDG en prison. L’institution exhorte le régime de Conakry qui devient de plus en plus radical et féroce à respecter les droits de l’homme et de libérer les autres opposants.

Déclaration

Le militant politique guinéen du parti d’opposition UFDG, M. Roger Bamba, qui se trouvait en détention préventive depuis le 10 septembre dans la maison d’arrêt centrale de Conakry, est décédé le 17 décembre après son transfert à l’hôpital.

 

Il s’agit du troisième décès d’opposants politiques détenus en Guinée, après ceux d’Ibrahima Sow et de Mamadou Lamarana Diallo, intervenus ces deux derniers mois.

 

L’Union européenne exprime ses sincères condoléances à la famille de M. Bamba. Elle exhorte les autorités guinéennes à diligenter une enquête indépendante pour élucider les causes de son décès. L’Union européenne considère le respect de l’État de droit comme un axe prioritaire du nouveau mandat présidentiel, et plaide pour la libération des détenus politiques.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*