Le drapeau malien flotte à Kidal, un pas vers la paix

Réunion du CSA à Kidal, le 11 février 2021.
Réunion du CSA à Kidal, le 11 février 2021. AFP – SOULEYMANE AG ANARA
Texte par :RFISuivre
3 mn

Le drapeau national flotte au gouvernorat de Kidal, une première depuis 9 ans. Une volonté affichée de part et d’autres d’aller de l’avant dans la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger. La réunion du CSA de quelques heures a engrangé des résultats selon les partenaires étrangers du Mali présents. C’est la première fois que cette réunion se tient à Kidal toujours contrôlé par l’ex-rébellion .

 

C’est un symbole assez fort puisque que depuis 9 ans, c’est la première fois que le drapeau national du Mali flotte sur le gouvernorat de la ville de Kidal. La photo du président de transition Bah N’Daw y trône également désormais. Incontestablement, les ex-rebelles, qui sont quand même toujours maîtres de la ville, ont fait un geste. Il en aura d’autres si tout le monde joue sa partition, affirment-ils.

Au cours de la réunion du CSA, Comité de suivi de l’accord de paix d’Alger, l’épineux problème du DDR (Désarmement-démobilisation-réinsertion) a été également abordé. Le ministre malien de la Réconciliation, le colonel Ismaël Wagué a révélé qu’actuellement plus de 400 ex-combattants des régions nord du Nord du Mali sont en formation pour intégrer le moment venu les forces armées maliennes reconstituées.

Il a été question aussi du retour des services sociaux de base à Kidal : la ville est plongée dans le noir, il n’ y a pas d’eau potable, il n’y a pas de soins de santé.

Au cours de la rencontre, les partenaires n’ont pas tari d’éloges sur les autorités maliennes de transition. « Il y a avec elles un esprit nouveau », a déclaré le représentant de la Minusma au Mali et son institution a décidé de débloquer un million de dollars pour que l’eau potable coule dans les robinets.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*