Politique

Guinée: violences en marge d’une mobilisation contre la réforme constitutionnelle

Les forces de sécurité guinéennes ont dispersé ce lundi plusieurs tentatives de rassemblements à Conakry. L’opposition et la société civile appelaient à la mobilisation contre la réforme de la Constitution qui pourrait permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Depuis l’aube, un impressionnant dispositif sécuritaire est déployé dans la capitale guinéenne. Au pont du 8-Novembre, il y a des ...

Lire la suite...

Au moins 2 morts à Conakry et plusieurs blessés par balle

La situation reste très tendue dans la capitale Guinéenne et certaines grandes villes de l’intérieur du pays. À l’appel du FNDC , des centaines de Guinéens sont descendus dans la rue pour empêcher un troisième mandat pour Alpha Condé. Des incidents ont été signalés à la cimenterie Wanidara Hamdallaye Gnariwada Koloma , Gbessia Matam et Sangoyah. Deux jeunes manifestants ont ...

Lire la suite...

Le FNDC réitère son appel à la manifestation de Lundi

(Déclaration) « Mémorandum no 002 Dans la poursuite de sa marche inexorable vers la consolidation de sa jeune démocratie, la Guinée a connu des périodes difficiles qui se sont toujours soldées par un dénouement heureux grâce à la maturité et à la responsabilité de son peuple. A chaque fois que la situation semble désespérée, le glorieux peuple de Guinée a ...

Lire la suite...

Guinée: interpellation de plusieurs figures de la société civile avant une manifestation à haut risque

Des citoyens qui mènent la contestation contre l’ambition prêtée au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat, ont été interpellés samedi, à 48 heures de manifestations considérées comme à haut risque. Parmi les personnalités interpellées figure Abdourahamane Sanoh, le coordinateur du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition créée en avril par des partis d’opposition, ...

Lire la suite...

Des figures de la société civile Guinéenne interpellées

Les autorités guinéennes ont procédé samedi à l’interpellation de plusieurs figures de la société civile engagées dans la contestation contre l’ambition prêtée au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat, à 48 heures de manifestations considérées comme à haut risque. Une demi-douzaine de dirigeants du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition créée en avril ...

Lire la suite...

Exclusif: L’Elysée prévient Alpha Condé

Le Conseiller Chargé des Questions Africaines d’Emmanuel Macron, autrement appelé “Monsieur Afrique de l’Élysée” a eu un entretien téléphonique, vendredi 11 Octobre 2019, avec notre Professeur National. Au cours de leurs échanges, Monsieur Afrique à posé la question suivante au Petit Roi Guinéen : 《Quelle réponses réservez-vous au mouvement populaire annoncé par vos opposants et la Société civile guinéenne ?》. ...

Lire la suite...

Plusieurs leaders du FNDC interpellés ce Samedi

À quelques heures du déclenchement des séries de manifestations contre un troisième mandat pour Alpha Condé , plusieurs leaders de la société civile civile fer de lance de protestation ont été arrêtés. Il s’agit du coordinateur du Front national pour la défense de la constitution Abdourahmane Sanoh , Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo. Le régime de Conakry vit avec la ...

Lire la suite...

Les opposants au 3eme mandat débutent leurs manifestations le lundi 14 octobre

Réunis en assemblée générale extraordinaire , les responsables du front national pour la défense de la constitution ont annoncé que les manipulations visant à empêcher un troisième mandat à Alpha Condé vont commencer le Lundi 14 octobre sur l’ensemble du territoire. Déclaration; Le FNDC se réjouit de n’avoir pas pris part à la mascarade déguisée sous le label de ‘’consultations’’ ...

Lire la suite...

Guinée: les consultations sur la Constitution s’achèvent sans l’opposition

Les consultations nationales sur une nouvelle Constitution sont officiellement terminées depuis ce vendredi 4 octobre. Des institutions, des représentants d’une partie de la classe politique, de la société civile ou des syndicats ont été reçus pendant trois semaines par le Premier ministre. Tous ont échangé avec Kassory Fofana sur l’opportunité d’une nouvelle Constitution. Il y a d’abord ceux qui se sont prononcés ...

Lire la suite...